Quelles sont les étapes suivies par le Pacte ?

 

Phase 1 – Un état des lieux de la situation actuelle de l’enseignement et une définition sur les objectifs et missions de l’école du 21e siècle (fin janvier à juillet 2015)

La première phase du Pacte s’est articulée autour de deux tâches principales, menées en parallèle par deux groupes de travail :

 

 

Etat des lieux de la situation actuelle de l’enseignement

En vue d’établir le diagnostic, le premier groupe de travail s’est basé notamment sur les études et les informations remises par l’administration, les chercheurs universitaires et les différents experts sollicités, mais aussi les contributions reçues des acteurs via le site, ainsi que les rencontres et débats organisés, les études comparées, les études internationales, les différents mémorandums des acteurs éducatifs et socio-économiques, etc.

Pour établir l’état des lieux, les éléments de diagnostic suivants ont été essentiels :

  • la qualité de l’offre d’enseignement
  • la qualité du parcours pédagogique et des performances de l’élève de la maternelle à la fin de son parcours d’enseignement
  • le rôle des parents
  • l’efficacité de la gouvernance pédagogique et organisationnelle
  • Ces différents éléments de diagnostic ont permis de nourrir les travaux relatifs aux quatre thématiques du Pacte : acteurs de l’enseignement, élèves, savoirs et compétences et gouvernance.

Une définition du sens, des valeurs, des objectifs de l’enseignement et des missions de l’école du 21e siècle

Le second groupe de travail s’est penché sur la définition du sens, des valeurs, des objectifs de l’enseignement et des missions de l’école du 21e siècle. Le décret « Missions » date de 1997. En 17 ans, la société a changé, les générations, les élèves et les familles ont évolué, les exigences de la société se sont renforcées, la mondialisation s’est amplifiée, les réseaux sociaux et internet ont révolutionné le monde de l’accès au savoir et de la communication.

Quel est le sens de l’enseignement en 2015, et pour les 20 années qui viennent? Quels sont les fondements et principes qui doivent l’animer? Quel sont ses objectifs en termes de savoirs, de compétences, de nouvelles transversalités des disciplines, de nouveaux liens entre culture et sciences dans une société où le savoir est accessible à profusion et qui se construit de plus en plus sur l’autonomisation, la responsabilisation et la créativité de ses citoyens?

Le socle des valeurs communes et le respect de l’autre et de sa différence sont immanquablement des axes à valoriser notamment dans le cadre du  cours de citoyenneté.

 


Phase 2 : Les objectifs du Pacte (septembre-octobre 2015)

La deuxième phase a visé à définir un certain nombre d’objectifs généraux pour le Pacte pour un Enseignement d’excellence.

La liste des objectifs ainsi fixée a été adoptée par le Gouvernement en septembre 2015.

 


Phase 3 – l’élaboration des plans d’actions à mettre en œuvre pour renforcer la qualité de notre enseignement (janvier 2016 à avril 2017)

La troisième phase de l’élaboration du Pacte vise à définir les objectifs à court, moyen et long terme et le plan d’action du Pacte en vue d’améliorer les résultats des élèves, mais également de réduire l’iniquité du système actuel, tout en optimisant les ressources mises en œuvre. Il conviendra également de prévoir la mise en place de mécanismes et d’outils d’évaluation.

Deux types de démarches seront privilégiées pour la mise en œuvre. Dans le cas des mesures n’entrainant pas ou très peu d’adaptation législative et règlementaire, ce sont des initiatives ciblées et les méthodes de travail sur le terrain qui seront privilégiées. Un nombre important de mesures requerront cependant des adaptations législatives et règlementaires ou même financières touchant tant les domaines pédagogiques que gestionnaires.

Les propositions de réformes et d’actions déjà définies dans la Déclaration de politique communautaire en matière d’enseignement entrent également dans le champ des objectifs du Pacte et en font partie.

 


Phase 4 – la dernière étape du dispositif de participation, d’information et d’appropriation (2017)

La quatrième phase du processus participatif privilégiera l’explication, la sensibilisation et la discussion participative auprès de tous les acteurs éducatifs en Wallonie et à Bruxelles, via des méthodes multiples (rencontres de terrain, forums de discussions, colloques thématiques, discussions online, etc.), en vue à la fois d’expliquer les objectifs et les propositions de plan d’actions, d’écouter et d’intégrer les différentes remarques venant du terrain et de favoriser l’appropriation.

La quatrième phase visera également l’appropriation de l’ensemble des parties prenantes, et de l’ensemble des citoyens. Différents moyens seront utilisés tels que des conférences débats, des forums et des questionnaires en ligne, des réunions restreintes avec certains acteurs clés, des campagnes de sensibilisation, etc.

A l’issue de ce processus, sur la base des éléments recueillis durant cette phase, le Pacte sera, le cas échéant, ajusté et soumis pour approbation finale au Gouvernement.

 


Phase 5 : Adoption du Pacte et d’un plan séquencé de mise en œuvre

Le Pacte sera adopté par le Gouvernement et largement communiqué aux acteurs. Il sera accompagné d’une feuille de route de mise en œuvre et d’un échéancier précis. Il sera en effet essentiel de les séquencer les initiatives dans la durée.

Les plans de mise en œuvre auront à cet effet priorisé les différentes mesures retenues, notamment sur la base des expériences des systèmes qui ont réussi leur transformation et sur la base de la hiérarchie des priorités établies par les différents acteurs du système. Il aura également été prévu la mise en place de mécanismes d’évaluation et d’outils au sein de l’administration et des ministères concernés pour s’assurer d’un support à la mise en place de la feuille de route et des plans d’actions, ainsi que l’établissement de relations fortes et positives avec l’ensemble des acteurs clés.

 

Phase 6 – Mise en œuvre pluriannuelle du Pacte

Au cours de cette dernière phase, il s’agira de mobiliser la communauté scolaire et de mettre en œuvre les initiatives retenues dans le Pacte selon un échéancier et des stratégies ciblées. La mise en œuvre sera enclenchée dès que possible, pour donner de l’élan à l’ensemble de la démarche.

Une attention toute particulière sera portée au développement des capacités de mise en œuvre au sein même du système scolaire et à l’accompagnement et la formation et information des acteurs.

Pour assurer la continuité de la mise en œuvre, un Comité de suivi sera installé.

Durant la phase de mise en œuvre, il pourra également être décidé de poursuivre la dynamique du Pacte en vue de préciser et concrétiser des propositions plus générales relatives à des réformes à moyen terme, et selon des modalités définies dans le Pacte.

Haut de page