L’investissement dans l’enseignement maternel est, depuis 2017 déjà, la première marque de fabrique du Pacte. C’est au niveau maternel qu’on a commencé à réinvestir parce que beaucoup d’acquis des élèves sont déjà fixés à 6 ans. Le Pacte en est déjà à la 3ème phase de renforcement du maternel (après un meilleur encadrement, l’engagement de 400 puéricultrices et un vrai statut pour les psychomotriciennes et puéricultrices). Pour cette 3ème phase de soutien à la réussite, pas moins de 170 logopèdes vont collaborer avec les équipes éducatives dans les écoles, dès janvier 2019. Les logopèdes ont un rôle-clé à jouer et vont aider à la détection précoce des difficultés des enfants et leur apporter les remédiations nécessaires.  Cette 3ème phase représente 10 millions, pour un total de 50 millions pour le maternel, grâce à l’investissement du Pacte.