Décret « pilotage » voté au Parlement : une avancée importante pour le Pacte

Les plans de pilotage sont un des piliers du Pacte d’excellence. Ce changement devient une réalité dans les écoles. En effet, les décrets sur le pilotage ont été définitivement votés au Parlement ce 12 septembre 2018 au Parlement : nouveau service de pilotage et nouveaux délégués (DCO).

Ce nouveau pilotage se base sur des objectifs que l’équipe éducative se donne elle-même. Il favorise l’autonomie des équipes éducatives, qui vont cibler des priorités en lien avec la vie réelle de leur école, mais aussi créer une « culture d’école », améliorer le sentiment d’appartenance et sortir certains profs de leur isolement. Il s’agit de mettre toute l’école en mouvement, en se fixant des objectifs.

A la place de contrôler de façon aléatoire un enseignant, un accompagnement des écoles par les délégués soutiendra les objectifs de l’école dans son ensemble. Les directions et PO rendront ce changement vivant. C’est en quelque sorte un « mini-Pacte » dans chacune des écoles.

1/3 des écoles sont déjà concernées depuis septembre 2017 et les écoles primaires est spécialisées ont reçu une aide administrative, pour permettre aux directions de dégager plus de temps pour des tâches pédagogiques et pour gérer leur plan de pilotage. Une nouvelle série d’écoles est concernée à la rentrée de septembre 2018 et toutes les écoles d’ici un an.

Dans tous les cas, le diagnostic posé est local et respecte les objectifs spécifiques de l’école. Le plan de pilotage agit sur 15 leviers, qui correspondent à des réalités scolaires très concrètes : lutte contre l’échec et remédiation, accrochage scolaire, numérique, infrastructure, partenariats externes, relation avec les parents…

C’est à nouveau un signal que le Pacte est bien sur les rails.