Le 31 mai 2018, à Libramont, des parents et des membres d’équipes pédagogiques se sont réunis pour échanger sur les pistes qui permettraient de favoriser un dialogue et une collaboration plus étroite entre les parents, les écoles et les Centres Psycho-médico-sociaux (CPMS) autour du soutien des élèves.
Le Pacte d’excellence prévoit de recentrer les missions de ces CPMS sur l’accompagnement des familles. Ceux-ci constituent en effet un outil privilégié pour aider à relever les défis de l’école actuelle : dépistage plus précoce et meilleure prise en charge des troubles et difficultés scolaires, création de liens plus étroits entre les parents et l’école, meilleure intégration des familles éloignées de l’univers scolaire…

Pour atteindre ces objectifs, les CPMS vont cependant devoir cerner les forces et les faiblesses de leurs missions actuelles. Ce sont les éléments qui ont été au coeur des débats de cette soirée de dialogue. Comment, à partir de leur expérience personnelle, les participant(e)s envisagent-ils une collaboration plus étroite entre les CPMS et les parents qui devraient constituer des partenaires incontournables dans le parcours scolaire des élèves ? Dans quels domaines cette collaboration devrait-elle se concrétiser ? Quel rôle les CPMS pourraient-ils être amenés à remplir dans la détection et le suivi des troubles d’apprentissage ? Comment pourraient-ils agir concrètement pour faciliter la communication, parfois difficile, entre les enseignants et les parents, notamment ceux qui sont moins à l’aise avec les codes scolaires ?