Le 22 février 2018, à Ath, des parents, des enseignants, des citoyens se sont réunis pour échanger autour des nouveaux apprentissages qui seront introduits dans le cadre du tronc commun.
L’introduction d’un parcours d’éducation culturelle et artistique (PECA) et de cours manuels et technologiques (dont le numérique) devrait permettre de mobiliser chez les élèves d’autres compétences que celles liées au logico-verbal, ce qui est plutôt la règle actuellement.
Comment, concrètement, l’école pourrait-elle intégrer au mieux ces nouveaux apprentissages et combien de temps devrait-on y consacrer par semaine ? Comment articuler ces nouveaux apprentissages avec la nécessité de conserver de solides apprentissages de base et, même dans certains cas, d’offrir une approche approfondie du français ? Comment aider l’élève à utiliser ces diverses formes d’apprentissage pour s’orienter de manière positive dans sa vie future ? Comment, enfin, traduire l’enseignement des gestes techniques en réalisations concrètes dans le cursus scolaire et (re)valoriser ainsi l’enseignement technique ?