Dossier « Bilan des Rencontres du Pacte » – Comment seront réorganisées les filières technique et professionnelle

Lors des Rencontres du Pacte, des questions très variées ont été posées concernant l’avenir des filières technique et professionnelle. Le modèle d’une filière « qualifiante » orientée vers un métier est privilégié par le Pacte. L’objectif est en tout cas de ne plus faire de dissociation entre « technique » et « professionnel », ce qui simplifiera le paysage actuel des filières. Il ne s’agit en rien d’une « fusion », ressentie à tort par certains comme une « disparition du professionnel ».

Le but est de développer une seule filière, avec des grilles horaires spécifiques correspondant aux profils des métiers enseignés. Chaque profil-métier sortira du SFMQ (Service francophone des métiers et des qualifications), en concertation avec les acteurs du monde socio-économique et sur base des compétences et des connaissances à acquérir.

La filière qualifiante permettra de réaliser un vrai choix pour un futur métier et non par rapport à un type d’attestation imposé, qui dicte à l’élève de poursuivre ou non dans l’enseignement général. Ce système de relégation ne peut plus être défendu ! Ces années de formation dans le qualifiant vont mieux armer l’élève en vue de son insertion dans le monde du travail. Les programmes vont donc évoluer et seront davantage reliés avec des métiers. L’objectif du qualifiant est d’encourager les options visant à un métier et non les filières peu porteuses d’emploi.

Le maintien de l’emploi sera assuré et l’évolution des options va entrainer une mobilité de certains enseignants. Enfin, la nouvelle filière qualifiante va amplifier les stages et l’immersion.

L’immersion, actuellement projet-pilote, peut devenir un moyen idéal d’apprentissage et de découverte du monde de l’entreprise et du non-marchand, toujours sous la supervision pédagogique de l’enseignant.

 

 

Crédit Photo : FWB – Direction Communication – Belga – Jean-Michel Clajot