Autonomie et responsabilité

Une autonomie et une responsabilité dans l’organisa-tion des établissements scolaires sont les maîtres-mot du Pacte. Cette nouvelle approche de la gouvernance des écoles repose sur les compétences et les initiatives des directions.

Sur la base d’objectifs généraux fixés par le Gouverne-ment, un plan de pilotage sera élaboré au sein de chaque établissement. Celui-ci sera défini et mis en œuvre par la direction et le Pouvoir organisateur, en collaboration avec l’équipe éducative.  Ce plan comprend les stratégies concernant la réussite des élèves, la lutte contre l’échec et le décrochage, les outils numériques, l’accès à la culture et aux sports, la promotion à la citoyenneté, l’orientation, les discriminations, l’intégration des élèves à besoins spécifiques, le travail en équipe, la formation du personnel et la collaboration avec les parents.

Un dialogue s’établira entre l’école et l’administration au travers des Délégués aux Contrats d’Objectifs (DCO).

Ceux-ci seront également en charge de la coordination inter-réseaux des établissements qu’ils supervisent.

En outre, des indicateurs d’efficacité permettront d’évaluer les progrès de l’établissement par rapport aux objectifs fixés. Ces indicateurs porteront sur des facteurs d’efficacité, d’efficience et d’équité.

Des établissements mieux accompagnés et mieux soutenus

Ces indicateurs permettront aussi d’identifier les écoles en situation difficile, afin qu’elles bénéficient d’un accompagnement accru.

Chaque année, un soutien sera apporté à 50 établis-sements choisis sur la base d’un diagnostic du Service Général de l’Inspection, grâce à des ressources supplémentaires attribuées aux Fédérations de PO et à l’administration. Une première expérience-pilote est déjà en cours depuis l’an passé et concerne 23 établissements.